Opération Refuge pour les chauves-souris

Origine de l’opération « Refuge pour les chauves-souris »
En Europe, pratiquement toutes les espèces de chauves-souris ont régressé. Ces fragiles petits mammifères, bien qu’ils bénéficient d’un statut de protection réglementaire, sont rarement pris en compte lors des travaux de rénovation des bâtiments et d’entretien des jardins et des parcs arborés. La présence de ces animaux très discrets étant souvent ignorée, leurs gîtes peuvent être involontairement détruits. Face à ce constat, le Groupe Mammalogique Breton a initié en 2006 l’opération « Refuge pour les chauves-souris », déclinée depuis 2011 au niveau national par la SFEPM avec l’appui en région des associations locales, dont le Groupe Chiroptères Aquitaine (GCA) et le Conservatoire des Espaces Naturels d’Aquitaine (CEN).

Qu’est-ce qu’un « Refuge pour les chauves-souris » ?
« Un refuge pour les chauves-souris » peut concerner une propriété publique ou privée pour laquelle le propriétaire peut recevoir de la part du Groupe Chiroptères Aquitaine des conseils visant à garantir la conservation d’espaces occupés ou disponibles pour les chauves-souris. Pour le propriétaire, il s’agit surtout d’un label lui permettant de valoriser son engagement en faveur des chauves-souris et pour le Groupe Chiroptères Aquitaine, un outil lui permettant d’accompagner les propriétaires dans la préservation de ces animaux.

Comment devenir « Refuge pour les chauves-souris » ?
Que des chauves-souris logent déjà chez vous ou que vous souhaitiez favoriser leur présence, il vous est possible de devenir « Refuge pour les chauves-souris ». Pour adhérer gratuitement à l’opération, il vous suffit de remplir la convention que vous pouvez obtenir en nous contactant à l’adresse mail suivante: chiropteres.aquitaine@gmail.com

Les refuges en Aquitaine, où en sommes-nous ?
La réalisation en 2011 d’une animation dans le cadre de la Nuit Européenne de la chauve-souris à Lasseube, dans les Pyrénées-Atlantiques, a permis d’engager de multiples échanges avec les habitants du secteur. C’est ainsi que plusieurs gîtes de repos, voire de reproduction, de Petit-Rhinolophe ont été découverts. Une démarche de protection de ces sites a été mise en place par le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Aquitaine et le Groupe Chiroptères Aquitaine, par l’intermédiaire de la signature de conventions « Refuges pour les chauves-souris ». C’est ainsi que le premier refuge aquitain a vu le jour en 2012 sur la commune d’Aubertin. Depuis, d’autres se sont créés, parfois à l’initiative des propriétaires, parfois dans le cadre des interventions SOS Chiro. Actuellement, il existe 15 sites conventionnés en Aquitaine : 11 dans les Pyrénées-Atlantiques, 1 dans les Landes, 2 en Dordogne et 1 en Gironde, tous au sein de propriétés privées. Petit à petit la démarche se consolide dans notre région et de plus en plus de particuliers s’intéressent aux hôtes de leurs habitations et de leurs jardins. Des débuts prometteurs pour le réseau de « Refuges pour les chauves-souris » en Aquitaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *